Prépa oral / entrée dans le recueil

A destination des élèves de première: un oral audio en guise de piste de décollage à Port-Aviation...




Objectifs:

  • Participer activement à l'entrée dans le texte étudié ;

  • travailler ses aptitudes orales

Les élèves de mes deux classes ont été invités, pendant leurs vacances de fin d'année, à procéder à une répétition miniature de ce qu'on leur demandera au bac, oral de français, nouvelle mouture (réforme 2019) à savoir présenter une oeuvre (parmi les oeuvres étudiées ou lues en cursives, pour l'oral des EAF).

Ici, il s'agissait, à ce stade de l'année, pour commencer, et faisant face à l'essoufflement ainsi qu'à la démotivation de nombre d'élèves, en milieu de bizarre-scolarité-COVID an II, de sélectionner un poème parmi les 65 d'Alcools, recueil que nous débutons, et de justifier son choix (qu'il soit une adhésion ou un rejet, peu importe le type d'intérêt ressenti, pourvu que ce soit étayé et discuté) et d'évaluer sa place dans une expérience de lecteur.


Durée: 4 mn chrono.

Format: audio.


Pour rappel, j'avais déjà proposé l'exercice aux élèves de seconde 15,

avec des conseils dispensés en amont:

https://www.lydiablanc.fr/post/oral-choix-de-lecture



Critères d'évaluation

ici : https://www.lydiablanc.fr/post/oraldebac

Sur cette page, on retrouve aussi l'exemple que je prends souvent, celui d'H. MARIENSKE (à vrai dire que je connais pas cette auteure et je n'ai pas pour projet de la lire mais c'est aussi une collègue et lorsqu'elle présente CELINE, elle le fait avec vivacité et pertinence qui me fournit un modèle profitable que je transmets régulièrement à mes classes.)


Exploitation en classe

L'ensemble servira à la classe de support pour aborder les différentes facettes du poète et du recueil immédiatement perceptibles dans le recueil étudié.

L'éventail des regards posés par les élèves s'avère suffisamment ample pour rendre en compte en effet de plusieurs logiques à l'oeuvre dns le recueil, que nous examinerons plus attentivement au fil de la séquence.


Le prof a classé, repris et ici figurent donc les prestations d'élèves inchangées, sélectionnées pour leur complémentarité et, malgré quelques défauts, erreurs ou maladresses, leur bonne qualité d'ensemble.

On voit donc les annotations du prof dans le retour qui a été fait à chaque élève :

  • en bleu, les choses à retenir,

  • en rouge les points à revoir,

  • en vert les points d'appui, validés).


Ce type d'exercice permet de donner la parole à des élèves à des profils scolaires variés (pas que le premier de la classe à l'écrit - même si ça n'enlève rien à son mérite par ailleurs -), et que cela fournit aussi l'occasion aux élèves de proposer des résonances ou des échos d'une discipline, d'un champ linguistique à l'autre: par exemple, les élèves OIB ont pu faire appel à leur culture anglophone, même si les deux esthétiques sont très différentes entre Apollinaire et Carol Ann DUFFY, à la poétesse qu'ils viennent d 'étudier en littérature anglaise (the world's wife) .


Compétences attendues

cf. https://www.lydiablanc.fr/ressources/tags/oral


Risque

Tomber dans la micro-analyse du texte et le technicisme vain.


Difficulté

Articuler son expérience de lecteur à une incitation scolaire et un exercice intimidant (qui réclame un certain engagement de soi).


Une élève m'y invitant, je me suis prêtée au jeu... avec une réussite toute relative puisque j'ai dépassé et Ô combien le délai imparti (100% de dépassement!).