Le travail de commentaire: théorie & pratique

Les enjeux, moyens et évaluation du commentaire au niveau lycée.


NOTA BENE. Certains aspects du document ci-dessous sembleront (vainement) stricts (-pour ne pas dire caricaturaux- : la contrainte (apparente, délibérée et forcée dans les injonctions) ne vise qu'à "instaurer des réflexes" (!). Peu à peu néanmoins, l'élève de plus en plus à l'aise, gagnera en marge de manœuvre et saura s'affranchir des cadres artificiellement rigides.


L'esprit du commentaire: curiosité, esprit d'analyse, paranoïa utile (!), opportunisme (!!) ...

Ne pas hésiter à TOUT questionner (ses propres impressions de lecture, d'abord, sans rien s'interdire), puis se forcer à tout examiner dans un texte (littéraire) lequel est

  • ce qu'il dit,

  • mais aussi ce qu'il veut dire,

  • et même ce qu'il ne dit pas, i.e. ce qu'il dit bien (explicitement, intensément) et ce qu'il dit mal (peu, discrètement, tortueusement).

Le bon littéraire se demandera sans cesse pourquoi, pour dire telle chose, on s'y est pris comme ceci et non pas comme cela, c'est-à-dire qu'il questionnera les alternatives possibles qui se sont présentées à l'auteur et interrogera les raisons du choix d'écriture retenu.

Pour "faire parler le texte", tous les moyens sont bons (lexique, structure, ponctuation, typographie, rythme, contexte éventuellement, énonciation, etc.)


au niveau 2nde

maquette de questionnement/organisation du commentaire


le commentaire de texte par étapes
.pdf
Download PDF • 144KB


Au niveau 1ère


Attentes de l'exercice


Question

Peut-on être personnel dans le commentaire, souvent ressenti comme un exercice formel ?

Oh que oui! nos références, notre ton, notre rythme, nos partis-pris d'analyse (ce qui a accroché en premier notre regard ou bien le cap démonstratif que l'on se donne, plus ou moins polémique, plus ou moins subtil, plus ou moins tortueux...) en disent long sur nos tempéraments, sur notre formation et nos qualités.



En 4 étapes, mise en œuvre d'un commentaire littéraire

  1. LIRE

  2. REPÉRER

  3. STRUCTURER

  4. RÉDIGER


Le texte

Ne pas hésiter à lire à haute voix pour s'imprégner des accents, de la coloration, de la tonalité, du rythme, des inflexions, des difficultés éventuelles (significatives!) du texte.

Le repérage


La structuration


La rédaction


Récap' en vue de l'examen