La lecture linéaire

Le retour en grâce de la lecture linéaire 

Désormais (sept.2019) les élèves et le professeur pratiqueront, en vue de l'épreuve orale, un commentaire linéaire du texte, en s'interrogeant au fil de la lecture, et en suivant le rythme, le mouvement impulsé par le texte littéraire: le cheminement dans le sens du texte s'élabore progressivement, en suivant le texte.

Bien-sûr le texte reste problématisé (il y a bien un fil conducteur, une ligne de force qui traverse le texte, le justifie et qu'on doit, en tant que commentateur, mettre en valeur), mais l'explication linéaire suit le texte, sans le souci de devoir en plus rechercher une armature en forme de plan d'étude (le fameux "plan" d'explication en parties et sous-parties qui ajoutait à la compréhension du texte un défi formel, celui de bâtir une explication comme figée dans son architecture), comme cela était le cas au niveau lycée jusqu'à présent. 

Évidemment, rien n'empêche de revenir au fil de l'explication à des moments annoncés ou anticipés, de reprendre des propos déjà évoqués pour les développer à l'occasion d'un nouveau repérage, bref, de circuler dans le texte, et de connecter plusieurs passages du texte. La lecture linéaire ne veut pas rendre compte de tous les aspects du texte; la délimitation du texte en un extrait de 20 lignes  environ (de prose continue) et la durée impartie pour l'épreuve orale (8 mn) ne permettront pas une telle prétention à l'exhaustivité.

Enfin, cette lecture linéaire qui n'est ni de la paraphrase ni de l'énumération de figures de style, veut reproduire la déambulation subjective normale, crédible, réaliste d'un lecteur dans un texte. 


L'esprit de l'exercice selon le site ministériel:

https://cache.media.eduscol.education.fr/file/FRANCAIS/95/7/RA19_Lycee_GT_2-1_FRA_ExplicationLineaire_1160957.pdf

Olivier BARBARANT, Inspecteur Général des Lettres, veut rendre justice au texte, au rapport au texte, au goût du texte par la lecture linéaire

https://lettres.ac-versailles.fr/spip.php?article1492